Dans ce jardin qu'on aimait







Auteur : Pascal Quignard                                            
Edition : Grasset
Pages : 169
ISBN : 978-2-246-81335-4






Cet article ne sera pas comme les autres car Quignard n'est pas un auteur comme les autres. Une fois n'est pas coutume, Dans ce jardin qu'on aimait est une œuvre hybride. A mi-chemin entre le théâtre et le roman, le tout sous une plume poétique... Je ne saurais pas quoi t'en dire de plus. Je déborde d'amour pour ses œuvre, ce genre d'amour qui ne s'explique pas. Je ne peux pas, en comparaison aux autres livres, te dire pourquoi je l'aime,  peser le pour et le contre, trouver des arguments... Non, je n'ai pas de rapport "raisonné" à cette lecture. Ses mots me touchent, ses phrases m'emportent, son œuvre m'ensorcelle. Je ne pourrais pas l'exprimer autrement.
Il est de ces styles que l'on aime sans autre justification, et ça fait un bien fou. Lire uniquement par plaisir, lire uniquement pour une suite de mots qui résonnent tout particulièrement à tes oreilles. L'histoire me bouleverse, cet homme qui aime trop - ou pas assez. Ce jardin trop plein de souvenirs - ou trop vide. Et cette musique... Toujours le texte de Quignard résonne. Il est poétique.
A mon sens lire Quignard revient à renouer avec une poésie primitive, celle qui donne de la consistance aux mots... mais aussi une poésie moderne qui s'affranchie des codes et des contraintes.

Commentaires