La villa Kérylos


 

Auteur : Adrien Goetz          
Edition : Grasset
Pages : 352
ISBN :  9782246855736

Quatrième :

La Villa Kérylos, c’est une célèbre maison de la Côte d’Azur, construite au début du xxe siècle par Théodore Reinach, le frère de Joseph et Salomon. J, S, T. Je Sais Tout. Ces trois inséparables frères, aussi moustachus qu’érudits, ont fait de cette maison tout entière décorée en style grec, la caverne aux trésors de l’érudition française. Elle a permis à Achille de sortir de son milieu. Il découvre ainsi un monde de rêve et de poésie.
Achille. Quel Achille ? Mais bien sûr, le fils de la cuisinière des voisins, les Eiffel ! À force d’études, il est devenu presque aussi savant que ses trois hôtes. Dans son grand âge, bien des années ayant passé, il revient à Kérylos. Pièce après pièce, il va à la redécouverte de son passé. Une porte s’ouvre sur Alexandre le Grand ; une autre, sur le Mont Athos ; une autre, surtout, sur Ariane, son si cher amour…

A priori...

Ah cette fois-ci, c'est un livre que j'ai offert : ma tutrice en avait entendu parlé, et il lui avait donné envie. Une fois qu'elle l'a lu, elle me l'a aussitôt prêté. Nous avions entre les mains une petite perle.

Au fil de la lecture...

Je me suis doucement laissée transportée par les récits d'Achille. Il se rend dans la maison où il a servi et grandi, dans l'espoir d'y retrouver un précieux objet... Non, je t'arrête tout de suite, tout ce qui est "précieux" n'est pas forcément un anneau de pouvoir ! Bref, il déambule dans cette maison, et décrit presque à chaque début de chapitre, la pièce où il se trouve. Tu avances donc progressivement dans cette maison digne de Dédale. Tu l'auras bien compris, retrouver la maison de sa jeunesse lui fait revivre son passé. Au fil des pièces il se livre donc, les souvenirs sont racontés avec beaucoup de naturel. Et là tu te demande ce que signifie "avec beaucoup de naturel". Ce que j’entends par là, c'est que l'histoire ne te sera pas raconté de façon linéaire plate, non : les souvenirs s'entremêlent, les âges s'entrechoquent. A un moment je me suis bêtement demandée : "ma fille, tu en penses quoi, de ces va-et-viens des différentes époques?". J'ai repensé à d'autres livres qui se prêtaient au même exercice, et je me suis dis que pour celui-ci, je n'en étais pas du tout dérangée. Le nombre de personnage est relativement restreint, et les souvenirs tournent à peu près tous autour des mêmes récits, si bien que je n'ai jamais eu l'occasion de me mélanger les pinceaux. J'ai même réussi à schématisé un peu la narration, et voici ce que ça a donné :
1. Apprentissage du grec par Théodore, construction de la maison
2. Première Guerre Mondiale avec mort d'Adolphe, relation avec Ariane
3. Voyages en Grèce avec Théodore et Adolphe
4. L'affaire de la tiare et les Allemands
5. Les dénouements
J'ai donc cinq thèmes principaux qui reviennent dans cet ordre, mais en réalité tous ces thèmes se recoupent plus ou moins, j'ai juste l'impression qu'à certains passages ils sont plus ou moins appuyés. 
Pour ce qui est de l'histoire d'Achille, j'ai été très attendrie par ce jeune homme qui fait de son mieux, entouré de savant, sans rien perdre de sa personnalité. Ses amours m'ont émue, ses colères m'ont faite tremblée... J'ai vraiment vécue ce qu'il raconte, je me suis réellement sentie témoin. Ce roman m'a transportée. La fin est des plus douces, et même si je m'y attendais UN PEU, je n'ai pas été déçue, non : ç'a été de l'émotion pure du début à la fin. 
Le gros, gros plus de ce roman ce sont toutes les références à l'Antiquité, que ce soit dans la description de la maison qui se veut pensée comme une villa grecque, les références intellectuelles et culturelles dont est empreint la réflexion d'Achille... Le narrateur propose même une réflexion sur ce qu'est réellement l'Antiquité, ce que sont ses vestiges mais surtout ce que sont et à quoi servent les langues anciennes et l'art. Comme il le dit : ils sont inutiles, mais c'est à partir de choses inutiles qu'on arrive à faire de grandes choses... 

Ce qu'il m'en restera...

Malgré les évènements tragiques qui  parcourent le roman, j'en garderai une image de douceur, parce que j'ai réellement été saisie d'émotion et ça, tu as dû le deviner ! J'en garderai aussi un souvenir ensoleillé : tout se passe dans une villa au Sud de la France, avec des mosaïques pour décors... Tout cela fleure bon l'été, le soleil, la mer, et les textes antiques...

Commentaires