Un coup de chaud !

Le Soleil des Scorta




Auteur : Laurent Gaudé
Edition : Actes Sud
Collection : Babel
Pages : 283
ISBN 13 : 9782742760183


Quatrième : 

 L'origine de leur lignée condamne les Scorta à l'opprobre. A Montepuccio, leur petit village d'Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait vœu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu'ils appellent "l'argent de New York", leur richesse est aussi immatérielle qu'une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confie au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer. Roman solaire, profondément humaniste, le livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l'existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d'apporter, au gré de son propre destin, la fierté d'être un Scorta, et la révélation du bonheur.

A priori...

J'ai l'impression que mes derniers articles commencent tous de la même façon "ce livre m'a été conseillé", et celui-ci ne déroge pas à la règle ! Mais il ne m'a pas été conseillé au hasard : je voulais lire le recueil de poèmes de ce fameux Laurent Gaudé, et j'en suis venue à dire dans une discussion que ce serait ma première lecture de cet auteur. Ma tutrice, fan n°1, m'a demandé de lui faire confiance : plutôt que lire sa poésie, elle me rapporterait le livre qui lui semble essentiel à lire en premier pour découvrir Laurent Gaudé... et voici comment le Soleil des Scorta fût mis entre mes mains.

Au fil de la lecture...

Quelle chaleur, quelle émotion ! Ce furent mes premières impressions. Comme le dit la Quatrième (que je n'avais pas lue au préalable : j'avais envie de m'y jeter à l'aveugle !), l'action se déroule en Italie du Sud, et l'ambiance est décrite avec une de ces justesses... J'ai eu l'impression de ressentir sur ma peau la chaleur écrasante du soleil, et de marcher sur une terre sèche et brulante. Pourquoi accorder tant d'importance à cette contextualisation ? La petite ville du Montepuccio, aussi bien par ses caractéristiques géographiques que par ses habitants dans leur globalité, est presque le moteur de l'histoire. Tu ne quitteras pas ce cadre, ainsi que les personnages y sont retenus comme par une force supérieure.
Et que dire de l'émotion ? J'ai commencé par détester les deux premiers patriarches, mauvais, voire ignobles... Je n'ai pas compris comment ils pouvaient être ainsi, et j'ai fini par me dire "c'est en eux, ils portent le vice dans leur sang". Je ne t'en dis pas plus sur leurs mauvais actes, si ce n'est la "malédiction" que lance Rocco sur les générations à suivre : il contraint ses propres enfants à une vie de labeur et de pauvreté. Et c'est là que le roman devient profondément humaniste : tu vas suivre ces trois enfants, puis leurs propres enfants, pour évoluer avec eux, littéralement ! Je me suis prise d'amitié pour eux, j'ai souhaité leur renouveau, leur réussite... J'ai été émue aux larmes à la lecture des coups bas du destin, j'ai été énervée quand tout n'allait pas comme prévu, j'ai été heureuse dans leurs moments de bonheur... J'ai eu l'impression d'être plongée dans l'intimité des Scorta, de faire partie de la famille : c'est cela qui en fait un excellent roman, il te transporte. J'ai fine par me dire que, malgré "l'hérédité" et la "malédiction", ils sont capable de s'en sortir et surtout ils sont capable du meilleur. Ce roman m'a donné à nouveau foi en l'homme !
Je n'ai pas envie de t'en dire plus sur le déroulement de l'histoire, pas de détails, parce qu'à mon sens il vaut vraiment le détour et il faut que tu le découvres par toi-même pour le saisir en totalité !

Ce qu'il m'en restera...

Une merveilleuse lecture qui va au delà du style ou de la narration, ce roman est classé dans mes coups de cœur ! C'est le genre de lecture dont tu ressors différent.e., grandi.e. ; c'est un roman intemporel et vivant, voire vivifiant... Je me suis plongée dans ce livre juste après les oraux, donc à la fin de mon concours... et il a comme décuplé mon envie de lecture ! 
Rappelle-toi d'une chose : la littérature est plus qu'un art, elle est émotion et vie.

En conclusion :

Les plus : suivre une évolution (famille + ville) sur plusieurs générations, détails et scènes centrs sur l'essentiel (juste les faits marquants) donc un rythme rapide, puissance des émotions
Les moins : honnêtement, je n'en vois pas !

Commentaires