Un petit bijou...


Le Golem et le Djinn



 


         Auteure : Helen Wecker      
Edition : Bragelonne
            Collection : Le mois du cuivre
         ISBN-13 : 9791028101299






 


Quatrième :

Lorsqu'elle se réveille en cette fin de XIXe siècle, Chava est dans une malle au fond d'un navire qui les emmène, elle et Otto Rotfeld, son nouveau mari, à New York, loin de la Pologne. Elle vient seulement de naître avec l'aspect d'une femme, l'esprit d'une personne qui a encore tout à apprendre et le besoin irrépressible de réaliser les moindres désirs de son maître. C'est une golem. Otto l'a fait fabriquer par un ancien rabbin qui a abandonné Dieu il y a longtemps pour se consacrer à l'occultisme. Or, avant même de pouvoir profiter de sa nouvelle épouse, il meurt en plein milieu de l'océan. La golem est désespérée : son unique raison de vivre a disparu et, en l'absence de son maître, c'est tout son entourage qu'elle entend. Leurs peurs, leurs besoins, leurs désirs, leurs peines. Arrivée à New York, elle vole du pain pour un enfant dont elle ressent profondément la faim. Bientôt lynchée par la foule qui ne tarde pas à l'entourer, elle est secourue et recueillie par le rabbin Meyer, qui l'héberge et l'introduit peu à peu à la vie, en commençant par la communauté juive de son quartier du Lower East Side...

A priori…

Je n’avais encore jamais lu de romance… j’ai donc quelque peu douté avant de sauter le pas. J'avais peur que l'histoire d'amour prenne trop de place. Ce sont les critiques positives qui m'ont donné envie de le lire, puis j’ai fini par me dire qu’après tout, une histoire d’amour, ça allait changer un peu ! Et puis surtout…. L’édition ! On en parle, de cette magnifique couverture ? Cette tranche argentée : quelle beauté. On a beau dire qu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, ça peut toutefois avoir du bon.

Au fil de la lecture…

De même que le travail fait sur l’édition, cette histoire est absolument magnifique ! On suit la naissance de Chava et d’Ahmad, elle en tant que golem, lui Djinn. Ils vont tous deux devoir apprendre à évoluer dans Manhattan, au milieu de gens ordinaires. Leur nature et les pouvoirs qui en découlent, qui sont parfois une aide et parfois pas (bah oui, sinon ça ne serait pas drôle !), en font deux personnages que tout oppose.
La rencontre se fait cependant tard dans le récit : comme je l’ai dit, on suit plus leur « naissance » respective, et donc tous les éléments possibles et imaginables de leur vie. On est, parallèlement, plongés dans la vie de plusieurs personnages, et là est tout le talent d’Helen Wecker.
Les personnages les plus importants pour le développement du récit sont très travaillés. Les faits de leur passé s’entrelacent et se peaufinent petit à petit. Ils sont suffisamment développés pour contribuer à l’intrigue avec éclat (chacun a une grande importance) et pour qu’on s’en fasse une opinion, mais ils ne prennent jamais le dessus sur nos deux héros. Nous avons donc plusieurs récits qui convergent vers Chava et Ahmad pour finalement donner une tournure particulière au récit.
Loin d’une histoire d’amour classique, on est plus dans un rapport de conflit dû à leurs différences et cependant… il se pourrait qu’ils soient plus similaires qu’il n’y paraît ! La fin m’a très agréablement surprise. Le dynamisme monte peu à peu jusqu’à l’explosion du nœud : j’aime ces intrigues rondement menées ! Une fois le nœud dénoué, la fin se clôt avec beaucoup de douceur, et une sérénité retrouvée pour nos héros. Surtout, cette fin n’est pas rigide : je veux dire, elle ne se termine pas sur la certitude d’un amour éternel, mais laisse libre court au rêve.


Ce qu’il m’en restera…

Ce roman m’a mis des étoiles dans les yeux ! Le style est tout à fait correcte, très agréable à lire, et l’intrigue menée à la baguette. Mais ça, je pense que tu l’avais compris ! C’est un livre que je te conseille vivement, et j’espère de tout cœur qu’Helen Wecker reprendra la plume au plus vite. Si elle nous fait un premier livre aussi bon, ça ne présage que du bon pour la suite.
Je terminerai sur une mention spéciale quant à l’édition. Le travail est tout à fait remarquable. Le livre est parsemé de petits détails qui ancrent encore plus le roman dans le rêve, que ce soit avec l’en-tête en début de chapitre, ou la pagination… Ce livre est un petit bijoux et je compte bien m’en procurer d’autres dans cette collection !

Pour conclure :

Les plus : les entrelacs, la tournure étonnante
Les moins : on attend la rencontre et elle n'arrive que tard

Commentaires